scandale

Comment Nicolas Gaiardo m’a ruiné à mon tour?

Quand on a été comme moi victime d’une arnaque sur Internet, toutes les mains tendues sont les bienvenues. La détresse psychologique s’ajoutant à la détresse financière, on croit facilement au Sauveur. Ce rôle-là était incarné par Nicolas Gaiardo. J’ai placé en lui beaucoup d’espoir pour revoir l’argent qui m’a été dérobé par un faux courtier. Au final, je n’ai revu ni l’argent volé ni celui gaspillé pour le récupérer. Je vous raconte ici comment je suis tombé dans le piège d’un marchand de rêves. 

Mes débuts dans le Trading

Les faits remontent à 2017. A ce moment-là, je n’avais pas mesuré l’ampleur des escroqueries qui fleurissaient sur Internet. J’ai été amadoué par un courtier qui me rassurait à coup d'appels téléphoniques bien convaincants. Mon interlocuteur maîtrisait bien son sujet, employait des termes techniques et se montrait particulièrement aimable et à l’écoute. Il répondait sans hésitation à mes questions, ce qui me mettait encore plus en confiance. J’ai donc commencé à investir de manière hebdomadaire en suivant ses conseils. J’ai demandé quelques temps après un virement de 3000 € que j’ai reçu, ce qui me confortait dans l’idée que l’agence était digne de confiance. C’est lorsque j’ai demandé un virement d’une somme plus importante qu’on m’a annoncé que l’agence avait soi-disant fait faillite et qu’ils avaient tout perdu. A ce moment-là j’avais perdu tout espoir de revoir mon argent … jusqu’à ce que j'entre en contact avec Nicolas Gaiardo.

J'étais une proie facile pour Gaiardo 

Sur les conseils de mon entourage, j’ai entamé des recherches sur Internet pour pouvoir récupérer mon épargne qui regroupait l’essentiel de mes économies. 

Gaiardo arnaqueC’est ainsi que je suis tombé sur Warning Trading et son service Broker Defense qui prétend aider les victimes d’arnaques à retrouver la trace de leur argent. Sur le site, tout paraît transparent. On voit même le visage de Nicolas Gaiardo qui est le créateur du site. Il se dit lui-même victime d’une escroquerie et c’est ce qui l’aurait amené à fonder ce réseau supposé épauler les arnaqués. 

Quand on parcourt son site et son blog, on voit clairement qu’il est essentiellement destiné à un public qui a déjà été escroqué

Ce sont là des proies fragilisées, toutes acquises à la cause de Gaiardo. J’en faisais partie mais n’étais pas à l’époque conscient des magouilles qui se tramaient en coulisses. Je trouvais tout de même curieux et franchement osé que Warning Trading prenne 20 % des sommes récupérées en plus de facturer cette procédure de « restitution de fonds » à presque 1000 €. Mais je me suis dit « vaut mieux ça que rien du tout ». 

Ce que j’aurais dû savoir

Avant d’accorder ma confiance aveugle à Nicolas Gaiardo en croyant naïvement à ses belles paroles, j’aurais dû prendre connaissance d’un certain nombre de points très soigneusement cachés. J’aurais dû être alerté par l’abus des commissions pratiquées sur le montant global et les 1000 € que coûte cette procédure et ce même quand elle n’est pas concluante. Je crois savoir que les sommes perdues ne sont presque jamais récupérées et la raison de l'échec des procédures menées reste vague. En tout cas, je n’ai trouvé aucun témoignage d’une victime qui a réussi à remettre la main sur son pactole grâce à Gaiardo. Ceci nous amène bien loin de l’image de Robin des bois qu’il s’est créée sur la Toile. De plus, en visitant son site, on s’aperçoit vite que sa vocation n’est pas tant d’informer et d’alerter sur les dessous de la cyber-escroquerie mais de faire de la pub pour ses multiples services payants et de proposer des formations hors de prix à ses clients. Son but est également d’attirer les arnaqués et les rediriger vers ses collaborateurs bulgares. 

condamnation gaiardoJ’aurais dû savoir effectivement que les sociétés de Gaiardo se trouvent en Bulgarie et non en France. J’ai appris après coup qu’il délègue ses dossiers à des juristes bulgares totalement inconnus et non identifiés sur le site. J’aurais dû savoir aussi qu’il était condamné pour escroquerie en bande organisée comme le confirme ce document ici.

Ce n’est pas tout, j’aurais dû enfin savoir qu’il fait sur son site une promotion scandaleuse à des courtiers illégaux contre 1500 € HT par année. Dans un article, Gaiardo vante les mérites de FXCM et raconte sa visite dans les locaux.

Au final, tous ces éléments convergent pour dessiner le véritable visage de Gaiardo : un homme d’affaires avide de gain facile et peu sensible aux arnaques que nous subissons.